Nous avons 188 invités en ligne
22
Auo 11
Mise à jour le 22 Septembre 2011

Le château de Chios

Lieu

Au nord du centre de la nouvelle ville, prés du port, se trouve le château de Chios. Cette forteresse fut créée pendant l'ère byzantine autour du 9ème siècle, puis rénovée en 15ème siècle lors de l'occupation des Génois. Au début, elle entourait toute la ville de Chios, mais très vite la ville s'est étendue hors des murs. L'emblème - trois tours et un aigle - existe toujours sur les différents des bâtiments bien conservés.

Le château est entouré de larges douves jusqu'à la porte centrale sud (Porta Maggiore), que les Vénitiens ont reconstruit en 1694. Prés de la porte et entre une arcade, l'on trouve le palace Ioustiniani, un bâtiment intéressant datant du 15ème siècle, et qui a récemment été rénové et transformé en exposition permanente. Dans le même secteur, l'on peut également voir la prison et la tombe de Kara Alis. Le long de la route centrale du château se trouvent l'église Saint Georges, et plus loin vers le nord, les bains turques. Le Krya Vrysi (Fontaine Froide), une citerne d'eau à demi ensevelie, construite lors de l'occupation génoise, est l'une des deux plus importantes structures à l'intérieur du château. La seconde étant une tour massive connue sous le nom de " Kulas ", la tour turque.

Les premières phases de l'architecture de ce monument datent de la fin du 10ème siècle (époque byzantine), mais presque tout de ces fortifications originales a disparu. Les différents renforcements, ajouts et réparations effectués par les Vénitiens, les Génois et les Turcs, du début du 14ème siècle jusqu'à la guerre d'indépendance, ont fait du château ce qu'il est aujourd'hui. Cependant, il a subi de sérieux dommages, comme le bombardement de 1828 et le tremblement de terre en 1881, ainsi qu'au début du 20ème siècle, quand toute la partie nord a été rasée pour permettre la construction des docks de la nouvelle ville. Récemment, d'importantes pièces de la morphologie et de l'histoire de la forteresse ont été mises à jour lors d'excavation sur des parcelles privées. Lors des travaux de restauration, la façade du bâtiment appelé "Dark Dungeon" a été dégagée, sa maçonnerie refaite, l'entrée principale et les toits du château ont été consolidés…. Le bastion sud-est a également été réparé et les rues ont été dégagées, révélant les pavés. Aujourd'hui, le château est habitable.

La tour

La tour est l'une des quatre tours qui composaient le château dans sa partie rectangulaire. Elle est circulaire et les deux étages sont reliés entre eux par un escalier en spirale. Seules trois des tours existent encore de nos jours (malheureusement, celle qui se trouvait à la place de l'actuel parking fut détruite). Une des trois tours subsistantes est  uniques pour ses  pièces circulaires. Un tunnel, parallèle à la route extérieure relie les tours entre elles.

On peut également noter leurs lacunes : de l'intérieur elle ressemble à des tunnels mais de l'extérieures, elles semblent étroites. L'une des routes partant de la tour mène à l'entrée du village.

La tour Militas

La route principale du proskynima mène du côté nord-ouest du château, appelé " la tour de Militas ". "Militas " vient de l'italien " militare ", celui qui mène l'armée. La tour est parfaitement visible du square, en dehors du château. Une force militaire était là en renfort, face à la mer d'où venaient les raids.

Il est à noter que cette tour était très importante en terme de défense stratégique du village. Le château est de forme quadrilatérale, avec un pic triangulaire du côté nord-est qui finit par la tour de Militas. C'était la défense de première ligne. A l'intérieur, selon les plans du village, deux routes en partance du square convergent juste devant Militas, formant un château à l'intérieur du château. Il s'agit de la seconde ligne de défense. La troisième est faite de la tour principale où se situe l'église de Grande Taxiarchis. Cette tour centrale recevait tous les messages visuels envoyés du haut des montagnes de cette région, Merovigli.

La tour de Militas jouait le plus important rôle pour repousser les raids, et ce grâce à sa position, et elle protégeait aussi le bien le plus vital pour les assiégés : l'eau. Le puits se trouve dans la partie interne du château, à l'abri sous la tour. Afin de puiser l'eau, des ornières de cordes ont été mises en place et qui montèrent et descendirent durant des siècles. Il y a aussi un tunnel souterrain qui relie le puits à la tour centrale du château, donc si les ennemis avaient atteint le village mais pas les tours, les assiégés étaient toujours fournit en eau.

La porte, qui existe dans la tour de Militas, est plus récente. Peut-être s'agissait-il d'une porte de secours pour le château ? La route de Militas en sens inverse, mène au triangle, qui lui-même possède deux routes internes. L'on peut voir les vestiges des autres tours, à l'angle des deux routes.

Porte


Le nom de la porte du château dérive du mot Italie " capitano " qui signifie " la porte du capitaine ". Les édifices en fer sont très bien conservés, le monolithe dans lequel il est fait, est remarquable. Pendant l'occupation génoise, les portes étaient ouvertes au lever du soleil et le soir au coucher, et cela tous les jours, qu'il y ait une menace de raid ou non. C'est pour cela que le village était à la fois un lieu d'habitation pour les autochtones et un camp pour les conquérants. Cette porte était le seul lieu du château d'où les militaires pouvaient aisément contrôler les entrées de produits, et plus spécialement du mastic.

La maison fut baptisée a posteriori, puisqu'il fallait que la résidence du gouverneur se situe à côté de la porte. La petite lucarne à travers laquelle les gardes observaient les allées et venues se situe à l'intérieur de la porte.

Deux des plus anciennes églises du village se trouvent à l'intérieur du château. La première est Saint Georges et la seconde et la plus significative, est Sainte Paraskevi.

Pour plus d'information visitez: www.chioscastle.gr