Nous avons 135 invités en ligne
22
Auo 11
Mise à jour le 02 Novembre 2012

Kambochora

Location

Dans la partie sud-est de l'île, du côté droit longeant la route principale de Kambos, et à 4 km de Hora, s'étend le centre des villages de Mastic, qui est appelé la région de Kambochora. La formation de la Municipalité de Kampochora prit place en 1990, après l'union de six colonies différentes, qui fonctionnaient comme des communes autonomes. Halkios, Vavili, Vassileoniko, Ververato, Dafnonas, et Zifias composent donc une Municipalité, qui est organisée, puissante et énergique, et qui représente la force, et accroît le développement dans la société moderne. La taille de la municipalité est 15 km2 et sa population, d'après le recensement de 1991, est de 2 939 habitants. Les colonies étaient situées près du centre de l'île et le transport était assuré par deux routes principales. Le centre de la Municipalité est Halkios, qui est le plus peuplé et qui se situe presque au milieu des autres colonies. Les services de la Municipalité étaient hébergés dans un magnifique bâtiment de l'école d'Argendion. C'est un grand bâtiment, construit en pierre, avec l'architecture caractéristique du début du siècle, depuis qu'il fut construit en 1917 par les donateurs de Chios, Pantelis Argentis et sa femme Fani Skilitsi. Au début, il était utilisé comme école. De nos jours, depuis qu'il a été rénové et adapté, avec le financement de la communauté européenne, il héberge les services de la Municipalité, l'école maternelle de Campochora, qui a été fondée par la Municipalité pour les enfants des habitants.

Un des premiers villages que nous rencontrons est Vasilioniko, et après ce village la vue change, et nous trouvons un paysage de collines et une végétation plus rare. Le village suivant est Vavili, à 8 km de Hora, qui est un des villages les plus récents de l'île entière. Nous rencontrons alors un lieu où il est impossible de ne pas s'arrêter. Il se situe sur le chemin de Sklavia, en longeant un court parcours entouré d'oliviers, qui part à un kilomètre de Vavili. A la fin du parcours, s'élève l' église byzantine de Panagia Krina, une jolie église bien conservée, située dans un cadre magnifique. L'église, datant de 1197, semblerait être la copie la plus caractéristique des Katholikon de Nea Moni à Chios, à travers l'importance artistique, architectonique et sociologique qu'elle offre, particulièrement pour les peintures byzantines au tournant du siècle. Quelques unes d'entre elles ont été placées dans le Musée byzantin (la Mosquée) dans le parc de Vounaki.

La région où sélève Sklavia est aussi très jolie, avec de nombreuses fontaines et une belle vue sur Kambos. Quelques autres villages que nous trouvons sur le chemin autour de Kambochora sont Kalkio, qui tient son nom des objets issus de l'artisanat du cuivre, sur lesquels travaillaient les habitants (halkos, cuivre), Zifias, le bien-aimé village du professeur d'académie Kon Amantos, et Ververato, un petit village avec des restes de tours médiévales et d'anciennes maisons appelées "ellinospita". Derrière ces villages, nous trouvons la montagne Korakaris, une montagne dénudée avec une petite forêt que la mer devait recouvrir il y a des milliers d'années. En effet, la découverte de coquillages dans la forêt prouverait la présence de la mer.

Le village suivant est Dafnonas, où il y avait des champs, possession de Nea Moni, avec dans certains d'eux des tours, telles que Vestarhato, Stratigato et Kanavoutsato. Ici vous pouvez aussi voir Pafyllida, une vallée verte, avec de nombreuses fontaines, et des réservoirs d'eau pour arroser les champs. C'est surprenant de voir comment de nombreuses légendes parlent de contes de fées et de nymphes qui auraient vécu ici. Une d'elle, par exemple, se réfère au pont appelé "Koris Gefiri", qui passe sur Parthenis, et en haut duquel on trouve le "sein" en marbre d'une jeune femme, construit pour sauver le pont de sa destruction. Une légende similaire existe pour le pont célèbre à Arta. Ces deux histoires racontent comment le sacrifice de ces deux jeunes filles aidèrent à sauver de la malédiction.

Juste après Tholopotami, la route se sépare et va jusqu'à Kalamoti sur la gauche et à Armolia sur la droite. Si on prend la route pour Kalamoti, on arrive à Myrmigi, un petit village, et après à Exo Didima et Messa Didima, à gauche desquels se trouve le monastère d'Agia Matrona à Halandra.

De Kalimasia, une ville légèrement au nord, la route descend à Kataraktis et Nenita. Si on continue vers le sud, on trouve la plage de Voukaria, le point de Chios le plus proche de la côte d'Asie Mineure, et la plage d'Agios Ioannis Gridia, une excellente plage pour nager et pêcher.

De Nenita, vous pouvez aller à Vouno, une ville avec d'étroits chemins et de hautes maisons en pierre, rattachées l'une à l'autre de manière défensive, avec des voûtes appelées "skepasta". Une chose à ne pas rater est l'immense porte du village, et l'observation de la tour de laquelle la vue est unique. Finalement, au sud de Voune, on arrive dans trois petits villages s'étendant le long d'une petite vallée: Flatsia, Kini, and Pagida.